La cougar et le toy boy

Posté le 7 novembre 2012 avec 2 commentaires

La cougar et le toy boy

Cougar est un terme que l’on entend de plus en plus fréquemment ces dernières années. Il qualifie les femmes d’âge mûr qui cherchent ou fréquentent des hommes plus jeunes qu’elles : les toy boys. Mais qui est vraiment cette cougar ? Est-elle un phénomène de mode ou a t-elle une existence plus lointaine ? Voici quelques éléments de réponse.

La femme cougar, définition et origine

Un cougar est avant tout un félin, aussi appelé puma. L’utilisation du mot cougar pour qualifier le comportement de certaines femmes a une forte connotation péjorative et misogyne, il doit beaucoup aux médias qui ont usé et abusé de l’étiquette. Tout laisse à supposer que le terme tire son origine du site de rencontres canadien cougardate.com, lancé en 1999. Nous sommes au milieu des années 2000, on retrouve l’expression utilisée dans des séries télévisées américaines, quelques célébrités s’affichent au bras de leur toy boy. Il n’en faut pas plus pour que le terme se popularise auprès du grand public, relayé par une presse people insatiable.

La cougar est une femme généralement âgée de plus de 35 ans qui recherche des partenaires masculins d’une vingtaine d’années. La plupart ont un âge compris entre 45 et 60 ans et s’intéressent à des hommes de 18 à 25 ans. Elles appellent leurs partenaires masculins toy boys ou bien lionceaux. Ces derniers, de leur côté, désirent une femme d’expérience pour les initier aux plaisirs charnels et leur faire découvrir la vie autrement. Le toy boy recherche avec la cougar une sexualité plus accomplie et audacieuse qu’habituellement à son âge. L’image maternelle dégagée par la femme plus âgée peut se confondre à l’aspect purement sexuel de leur relation, mais cette perspective est rarement le souhait de la cougar, plutôt celui de son jeune compagnon.
De nos jours, une femme est considérée comme une cougar lorsque son partenaire sexuel a au moins 8 ans de moins qu’elle. Le profil type est celui d’une femme célibataire et indépendante. Elle prend soin d’elle et de son corps. Elle dégage une allure moderne et féminine. C’est généralement une femme au passé affectif bien rempli. La cougar est souvent divorcée ou veuve et elle a des enfants.

La principale caractéristique de la femme cougar est son caractère actif. Elle prend l’initiative. Elle cherche l’homme qui lui semble idéal puis l’aborde sans détour afin d’obtenir ce qu’elle veut. D’un point de vu typiquement masculin et surtout sexiste, la cougar est une prédatrice, elle est « en chasse ». C’est de ce comportement que lui vient son surnom.

Pourquoi la cougar cherche t-elle des hommes plus jeunes qu’elle ?

Elle connaît extrêmement bien son potentiel sexuel et son propre corps. Elle possède une grande expérience charnelle et a généralement connu plusieurs partenaires. La cougar cherche avant tout une relation basée sur le plaisir. Avec elle, les toy boys peuvent généralement expérimenter de nouvelles pratiques qu’il n’ont pas forcément la possibilité d’essayer avec des jeunes filles de leur âge.
La cougar ne cherche généralement pas une relation sérieuse. Elle ne veut pas de responsabilités ni endosser un rôle de maman avec son jeune partenaire. Elle est en quête de nouvelles sensations et de relations légères. La cougar veut profiter de la vie et de sa sexualité tout en se sentant un peu plus jeune.

La cougar et les médias

C’est avec l’apparition de cougars célèbres que les médias ont propulsé ce phénomène sur le devant de la scène. Demi Moore, Madonna, Jennifer Aniston, Eva Longoria ou encore Claire Chazal n’ont pas hésité à dévoiler leurs relations avec de jeunes hommes au grand jour. Dès lors, le phénomène a pris de l’ampleur et les médias se sont intéressés de près à ces femmes. Séries télé, reportages, documentaires, les cougars sont devenues la tendance féminine du moment, « the attitude » de la femme quinquagénaire célibataire. Les clubs et les soirées se sont multipliés pour faire de cette nouvelle mode un véritable business.
Mais le phénomène est-il si récent ?

L’une des premières cougars célèbres a été la chanteuse Edith Piaf qui n’a pas hésité à se marier avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle. Dalida, quant à elle, chantait haut et fort ses aventures dans « Il venait d’avoir 18 ans ».
Mais les femmes n’ont pas attendues le XXème siècle pour rechercher des partenaires beaucoup moins âgés qu’elles.
Bien que plus jeune que les cougars actuelles (28 ans), Madame de Warens a entretenu une liaison avec Jean-Jacques Rousseau alors que ce dernier n’était âgé que de 16 ans. L’intellectuel témoigne de cette aventure dans son livre « Les confessions ».
Au cours du XIXème, de nombreux écrivains ont raconté l’histoire de femmes mûres ayant des relations avec de jeunes hommes. C’est notamment le cas du roman « Le rouge et le noir » de Stendhal et de « L’éducation sentimentale » de Gustave Flaubert. Ces récits sont le reflet d’une réalité qui perdure depuis de nombreux siècles. Les cougars ont toujours existé mais elles n’étaient pas aussi libres ni médiatisées que maintenant.

Quelles perspectives pour la cougar ces prochaines années ?

Si autrefois un homme mûr avec une femme raisonnablement plus jeune ne choquait personne, l’inverse est également entré dans les mœurs depuis quelques années mais suscite toujours beaucoup de curiosité ou d’interrogations, les badauds se retournent et commentent.
De nos jours, les hommes et les femmes se revendiquent égaux en ce qui concerne la sexualité. Il faudrait apporter ici certaines nuances, notamment sur l’image sexiste et dégradante de la sexualité féminine véhiculée par l’industrie du porno, et plus globalement la représentation de la femme comme objet sexuel dans nos sociétés modernes pour nous vendre tout et n’importe quoi.
Mais les femmes sont bien décidées à ne pas se priver d’un plaisir auquel elles ont droit, au delà des préjugés d’un société qui reste malgré tout assez machiste. Tout comme les hommes mûrs continueront à avoir des partenaires sexuelles beaucoup plus jeunes, les femmes cougars poursuivront la quête de leur plaisir sexuel dans les bras de leur toy boy.

La médiatisation et la banalisation des cougars ont permis aux femmes de se libérer et de s’afficher avec des hommes bien plus jeunes, sans complexes. Le phénomène est donc amené à s’étendre. Que les femmes se rassurent, elles peuvent donc partir à la recherche d’hommes plus jeunes en toute tranquillité.

2 commentaires

  • Maximus 28 novembre 2012 à 15:03

    Une petite anecdote : J’ai eu une brève aventure, somme toute plaisante, avec une femme mûre (47 ans), une cougar (j’en ai 31). Elle « ronronnait » tellement fort la nuit que je devais mettre des boules Quies… L’analogie avec le félin était toute trouvée dans mon cas.

  • Anaïs 11 décembre 2012 à 20:57

    Tu mets des boules Quies quand tu fais l’amour toi ? Généralement c’est plutôt le voisinage qui sort les bouchons d’oreilles, non ?
    Je taquine, je taquine ;-)

Ajouter un commentaire






Les commentaires sont modérés avant publication.
Les propos inappropriés ou injurieux seront effacés ainsi que toute forme de spam.
Les commentaires plein de fautes ou écrits façon SMS ne seront pas publiés.