Décoder la jalousie

Posté le 31 mai 2012 avec 1 commentaire

Décoder la jalousie

La jalousie, ce sentiment si fort et si négatif que l’on ressent un peu trop souvent. On est généralement jaloux au sein d’un couple, mais aussi entre frères et sœurs, entre amis… Un état affectif souvent très difficile à vivre et c’est normal. Ce mélange de colère, de tristesse, de peur, d’anxiété et d’insécurité est un cocktail détonnant. D’où provient la jalousie ? Quand survient-elle ? Quand sait-on que c’est trop ? Peut-on la surmonter et s’en débarrasser ? Pour y parvenir, il faut la comprendre et chercher d’où provient ce manque de confiance en soi.

Les origines de la jalousie, d’où provient-elle ?

La jalousie est présente partout, rares sont ceux qui n’ont jamais ressenti ce sentiment. En effet, certains sont plus jaloux que d’autres, mais généralement, on l’a tous été à un moment ou à un autre de notre existence, à commencer par l’enfance. C’est à ce moment là que l’on éprouve pour la première fois ce sentiment. Un enfant ayant naturellement besoin d’être aimé, il aura même tendance à vouloir être le préféré. Cela se manifeste surtout lors de la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur. Freud soutient que la jalousie est un sentiment totalement normal. On en aurait même besoin. Il en distingue trois sortes : la jalousie normale ou concurrentielle, la projetée et la délirante. La première traduit une peur de perdre le sein nourricier et le sentiment de sécurité que cela implique. La jalousie projetée survient lorsqu’un des deux compagnons est infidèle, celui qui est à l’origine de la tromperie, a peur que l’autre en fasse autant. La jalousie délirante elle serait une dénégation de son homosexualité : « je ne peux pas l’aimer car c’est un homme, mais c’est ma femme qui l’aime »…

Quand survient la jalousie, quels sont les éléments déclencheurs ?

La jalousie amoureuse survient lorsqu’on a peur de perdre l’être aimé. Elle se base sur des actes qui sont pour la plupart du temps imaginaires. Si l’on se balade avec son conjoint et que l’on voit une jolie femme dans la rue, encore pire si lors d’une soirée, une femme ose adresser la parole à son compagnon. On peut être jaloux lorsqu’un homme regarde avec un peu trop d’attention sa compagne ou si on découvre des SMS d’une personne du sexe opposé dans son téléphone. Les situations qui déclenchent la jalousie sont très nombreuses, l’élément déclencheur est en fait le moment où l’on se retrouve confronté à son manque de confiance en soi. C’est une situation très difficile à vivre et qui se traduit par des sentiments de colère, de peur, c’est-à-dire, tout simplement par une crise de jalousie.

Comment se manifeste-t-elle ?

La jalousie se manifeste, encore une fois, de nombreuses façons. En fait cela dépend du « degré » auquel on est confronté. Certains piqueront une petite crise, cela engendra une dispute mais l’histoire sera réglée puis oubliée en très peu de temps. Alors que d’autres se mettront dans des états de colère très violents « mais c’est tout », certains iront jusqu’à harceler leur compagnon à longueur de journée, à les surveiller en permanence. Pour ces jaloux là, il est même tout à fait envisageable de suivre l’autre au travail pour vérifier qu’il n’est pas en train de commettre une infidélité. Interdictions de sorties, de travailler, confiscation du téléphone et d’internet, surveillance… Telles sont les manifestations d’une jalousie excessive. Si Freud estime que la jalousie est un besoin, celle-ci est destructrice. Invivable pour les deux conjoints, elle les pousse à la rupture. Cela dit, il existe une forme de jalousie de « provocation » qui permet à certains couples de rester unis. Ils se rendent jaloux mutuellement pour se montrer qu’ils s’aiment, c’est un cercle vicieux ou vertueux, au choix. Même si cette relation peut être éreintante à certains moments, il semblerait que pour certains couples, cela fonctionne.

Je suis trop jaloux/se, comment le surmonter ?

Être « trop jaloux », n’est pas si rare qu’on le croit. Ces comportements excessifs existent bel et bien. Cela dit, il est possible d’en venir à bout. C’est primordial pour la bonne entente  et la pérennité du couple. Pour commencer, on peut tout à fait consulter un psychologue. Il peut être d’un grand secours et aider la personne jalouse à comprendre d’où proviennent toute cette colère et cette insécurité. Si l’on n’a pas l’envie, le temps ou l’argent pour faire appel à un professionnel, on peut toujours envisager de la surmonter seul ou avec l’aide de son conjoint. Même s’il est préférable, et dans certains cas indispensable, de consulter un thérapeute, surmonter la jalousie est tout à fait possible.

La jalousie un sentiment très compliqué. C’est un mélange de tristesse, d’anxiété, de peur et surtout d’insécurité. Être jaloux est très difficile à vivre, tant pour le jaloux que pour celui qui subit. Un couple y est toujours confronté, même un petit peu. Cela dit, quand c’est trop, c’est insupportable et le couple risque de ne pas tenir. La jalousie traduit un manque de confiance en soi et on peut donc la surmonter. Cela demande beaucoup de travail, de patience mais surtout d’amour.

1 commentaire

  • Natacha 4 juin 2012 à 10:38

    Mon frère a eu une copine qui par jalousie lui a découpé toutes ses fringues aux ciseaux. Clac, un coup par-ci, clac, un coup par-là… Elle l’avait surpris avec une autre fille dans un bar mais n’avait pas osé intervenir, elle était rentrée pour se venger cette idiote. Alors que la fille en question était juste une copine, il ne s’était rien passé, pas même un petit bisou. Y’a vraiment des folles !

Ajouter un commentaire






Les commentaires sont modérés avant publication.
Les propos inappropriés ou injurieux seront effacés ainsi que toute forme de spam.
Les commentaires plein de fautes ou écrits façon SMS ne seront pas publiés.