Attractive World et Happy Few Concept, des rencontres sélectives

Posté le 2 octobre 2012 avec 5 commentaires

Attractive World et Happy Few Concept, des rencontres sélectives

La rencontre en ligne évolue avec son époque, le marché se segmente inspiré par l’émergence des réseaux sociaux, des communautés et groupes d’affinités. Les sites dits « de niches » se multiplient et déclinent avec plus ou moins de succès nos goûts ou nos convictions. Attractive World et Happy Few Concept sont deux acteurs récents de cette diversification. Ils vous proposent un service de rencontre sélectif, voir élitiste, où les signes de reconnaissance, d’appartenance, seront votre sésame pour intégrer leur communauté. Le principe sélectif fait débat, échauffe les esprits. Katrinette souhaite ouvrir le dialogue et vous invite à réagir.

The place to be

Attractive World est lancé en septembre 2007 par un jeune loup de la finance sans doute inspiré par le concept communautaire du site de rencontre danois beautifulpeople.com et motivé par le succès hégémonique de Meetic. Il parie sur des rencontres haut de gamme pour célibataires exigeants (c’est leur slogan). Le site a acquis une certaine visibilité aujourd’hui et travail son image auprès de partenaires de choix (Canal+, LeMonde.fr…). Le fondateur d’Attractive World – Ludovic Huraux – annonce 155 000 membres* et seulement 31% des candidatures acceptées. Beaucoup de ses concurrents ne feraient pas la fine bouche, ça fait tout de même 345 000 membres potentiels gentiment éconduits.

Attractive World a ses détracteurs mais cela marche de pair avec la notoriété. Happy Few Concept est pour l’instant plus confidentiel donc moins exposé aux critiques. Il compte quelques milliers d’inscrits*, majoritairement parisiens, avec un potentiel estimé de 600 000 célibataires en France répondant aux conditions d’admissibilité très particulières du site. Une communauté restreinte, presque anecdotique comparée au géant de la rencontre Meetic mais un groupe très ciblé et mieux coordonné. Le site est en ligne depuis avril 2011, donc en plein développement. Vous ne connaissez pas Happy Few Concept ? C’est sans doute par ce que vous n’êtes pas concerné, tel pourrait être leur slogan. Selon le leitmotiv repris de concert par les médias, Happy Few Concept est un site de rencontres pour célibataires intellos, surdiplômés, issus des classes sociales aisées.

La sélection à l’entrée

Sur Attractive World la sélection est confiée à l’appréciation des membres actifs. Les postulants sont jugés sur leur profil et leurs réponses au questionnaires d’inscription. Pour être admis, vous devez « plaire » à la communauté (en particulier aux membres fondateurs). Là où son concurrent Happy Few Concept se montre intraitable avec une sélection « technique » (tu l’as ou tu l’as pas ? quoi ? ton diplôme…), Attractive World semble plus souple, pour peu que les membres du moment ne soient pas trop exigeants vous n’aurez aucun mal à vous faire admettre. La communauté est souvent critiquée pour son parisianisme et tous les clichés associés. Les membres sont en effet majoritairement parisiens. Si vous habitez le centre de la Bretagne vous risquez fort de vous sentir bien seul. L’abonnement SNCF sera donc en sus pour participer aux soirées organisées dans la capital.

La sélection d’entrée sur Happy Few Concept est plus restrictive. Elle se focalise uniquement sur votre cursus d’études et votre parcours professionnel : vous devez être diplômé d’une grande école,d’une formation assimilée ou d’une université étrangère prestigieuse (vous trouverez la liste complète des écoles, des formations et universités dans les Conditions Générales d’Utilisation du site).
La fondatrice – Anne-Soizic Bertrou -, une trentenaire auparavant expert comptable, valide personnellement les nouvelles inscriptions et vérifie la concordance des informations renseignées. Vous êtes titulaire d’un doctorat universitaire en sciences (8 ans d’études tout de même), passez votre chemin, à moins que l’université en question se nomme Harvard ou Cambridge.
Happy Few Concept milite pour l’homogamie des élites – trouver un partenaire du même standing social -. Il ne suffit donc pas d’être titulaire d’un bac +5, c’est avant tout votre milieu social, votre niveau de vie qui conditionnent votre acceptation.

Des événements pour inciter les membres à se rencontrer dans le réel

Attractive World et Happy Few Concept organisent de nombreux événements pour prolonger l’expérience virtuelle dans le réel. Un initiative heureuse et surtout efficace pour se rencontrer… pour peu qu’on habite une grande ville, en dehors, point de salut. Sorties culturelles (théâtre, concert, expo…), resto en petit comité, activités dominicales, after works… bref, un panel diversifié et alléchant dont le succès (ou non) repose en grande partie sur l’engagement des participants.
Les événements favorisent donc les rencontres « au naturel », reproduisent le dispositif convivial d’un soirée ou d’une sortie entre amis. Vous êtes en petit groupe, c’est donc plus facile de faire connaissance sans trop s’avancer. Cependant, si le dîner en tête à tête post virtuel n’est jamais une réussite, débarquer seul dans une soirée privée où tous les autres convives se connaissent déjà depuis quelques temps peut se révéler tout aussi désastreux.

Rencontres sélectives, tarifs… sélectifs !

Les conditions d’abonnement sont élevées. Si vous souhaitez juste découvrir le site, le mois unique est facturé 49€ par Happy Few Concept et 59€ par Attractive World, soit près du double des tarifs généralement constatés sur les sites de rencontre. Les offres d’engagement courant sur plusieurs mois sont plus intéressantes, avec un tarif dégressif selon la période souscrite, mais attention, vous débourserez la totalité (174€ pour 6 mois) dès acceptation. Cet usage, très répandu mais peu mis en avant (il faut toujours lire les CGU), est souvent critiqué par les utilisateurs mécontents qui constatent après coup l’encaissement et par la même occasion leur donne une mauvaise image du site avant même leurs premières expériences.
Bon point pour Happy Few Concept qui n’impose pas le renouvellement tacite mais vous envoie un mail d’avertissement pour vous inviter à renouveler votre abonnement, une démarche appréciable malheureusement très marginale.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous connaissez Attractive World ou Happy Few Concept ? Réagissez et partagez votre point de vu ou votre témoignage avec nos lecteurs.

* Les sites de rencontre ont cette fâcheuse tendance à parler d’inscrits lorsqu’ils évoquent leur fréquentation. Les inscrits s’évaluent souvent par centaines de milliers, mais un inscrit c’est une personne qui a rempli le formulaire d’inscription, validé un email et bien souvent, n’a pas donné suite – surtout lorsqu’elle découvre qu’elle est bâillonnée si elle ne souscrit pas d’abonnement -. Le chiffre qui intéresse vraiment l’utilisateur potentiel c’est le pourcentage de membres actifs, et plus spécifiquement ceux qui sont proches de chez lui. Malheureusement, vous n’aurez jamais clairement ce chiffre, sans doute pour ne pas vous faire fuir.

5 commentaires

  • Vincent 3 octobre 2012 à 14:29

    Si l’on suit cette logique dans une vingtaine d’années, voir un peu plus, les petits enfants Bertrou et Huraux nous monteront des sites de rencontres où la sélection se fera sur l’ADN du client, bienvenu à Gattaca !

  • Katrinette 22 octobre 2012 à 20:26

    Des rencontres très, très sélectives (pour le coup)… au pays du milieu !

    Monsieur, vous êtes riche (très riche), célibataire accaparé par vos responsabilités de chef d’entreprise,vous aimeriez bien rencontrer votre future épouse mais vous manquez cruellement de temps ? Rejoignez le China Entrepreneur Club for single – frais d’inscription : 25000€ – un club de rencontres pour multimillionnaires chinois.

    Vous êtes une jeune femme charmante et séduisante, entre 20 et 28 ans, vous mesurez plus d’1m 65, un diplôme de 2 ans d’études supérieures minimum en poche, postulez au concours organisé par le China Entrepreneur Club et décrochez la timbale (en or massif) ! Aoutch, ça fait mal quand on se la prend sur le pied, la richesse ne doit pas être votre principale motivation, évidement…

    • mlebihan 7 février 2013 à 20:56

      Notre société est malade, gangrenée par l’argent. Ces sites de rencontres pour snobinards parvenus entretiennent cette déchéance et la glorifient. Sélection, pulsion, consommation…nos rapports sont complètement faussés par cette relation insidieuse au fric, un manque d’humilité et d’humanité. Les individus qui cautionnent et participent à cette grande mascarade s’imaginent êtres des « élites » mais ne sont que des moutons de Panurge, pures produits manufacturés estampillés capitalisme. Attractive World votre vision du monde n’a rien d’attractif, elle me répugne.

  • Marcus 21 novembre 2012 à 20:10

    En toute connaissance de cause, je peux vous dire qu’Attractive World est aujourd’hui loin d’être aussi sélectif qu’ils veulent bien l’affirmer. Je suis un ex utilisateur échaudé dudit site, et franchement déçu. Attractive World est bien moins scrupuleux avec les nouveaux postulants qu’aux débuts où il fallait se créer une image médiatique et assumer un certain standing pour attirer le client. Je pense qu’ils veulent juste engranger plus d’abonnements (relativement coûteux) pour rendre leur entreprise rentable et faire de l’œil aux investisseurs.

    Happy Few Concept c’est tout de même très confidentiel, non ? Jamais entendu parler avant de vous lire. Peut-être que c’est voulu, en tout cas je doute de l’efficacité du site vu la population ciblée.

  • Bruno 4 janvier 2013 à 23:29

    Si tu as comme moi la peau bien bronzée, le cheveux qui crêpe et que tu es sur Attractive World, fais-moi signe mon frère pour me faire entrer, car Attractive World m’a tout l’air d’un site réservé au type blanc caucasien…

Ajouter un commentaire






Les commentaires sont modérés avant publication.
Les propos inappropriés ou injurieux seront effacés ainsi que toute forme de spam.
Les commentaires plein de fautes ou écrits façon SMS ne seront pas publiés.